L’organisation des Églises

D’abord non institutionnalisées, des Églises réformées se constituent progressivement dans le royaume de France à partir de 1555 sur le modèle voulu par Calvin depuis Genève.

Des pratiques communautaires avant les Églises

  • Les Églises Réformées au XVI<sup>e</sup> siècle
    Les Églises Réformées au XVIe siècle © Musée du Désert

Les idées de Luther parviennent dès 1520 à Paris et dans d’autres villes de France. Depuis leur condamnation, elles circulent clandestinement. Elles sont imprimées en France et surtout hors de France. À partir de 1524, elles sont traduites en français.

Vers 1530 apparaissent des pratiques communautaires : réunions discrètes chez l’un ou chez l’autre pour partager la lecture du Nouveau Testament et prier. Mais pour éviter des ennuis, il fallait bien aller à l’Église à l’occasion pour se confesser et pour communier au moins une fois par an, pour se marier, pour faire baptiser ses enfants et enterrer ses parents.

Des Églises réformées de plus en plus nombreuses

Calvin a voulu mettre fin à cette double pratique car bien des gens n’osaient se déclarer ouvertement protestants. Calvin les appelle « nicodémistes ». Il les somme de choisir entre la Réforme et le catholicisme.

Des colporteurs s’approvisionnent en livres à Genève pour les revendre en France. Ils les expliquent. Certains célèbrent même de petits cultes.

La première Église régulièrement constituée dans le royaume de France est celle de Meaux, établie vers 1546 sur le modèle de celle de Calvin à Strasbourg. L’Église de Meaux subit une persécution en 1546 : 14 protestants dont le pasteur sont brûlés vifs.

À partir de 1555, d’autres Églises sont établies à Paris, Angers, Valence sur le modèle de Genève en suivant les recommandations de Calvin qui établissent des conditions strictes pour les sacrements évangéliques : le baptême et la cène. Les protestants s’assemblent pour élire un conseil d’anciens appelé consistoire. Le consistoire nomme le pasteur, surveille les membres de l’Église et s’occupe des pauvres. Le pasteur prêche et administre les sacrements.

Vers 1560, il existe un millier d’Églises réformées pourvues chacune d’un conseil d’anciens mais pas toujours d’un pasteur à demeure. Elles sont inégalement réparties sur le territoire. La plupart sont situées dans l’espace occitan mais aussi dans le sud du Poitou, les pays de la Loire, La Normandie.

Notices associées

  • Jean Calvin (1509-1564)

    Une génération après Luther, le Français Jean Calvin est l’organisateur de la Réforme : organisateur de l’Église, de la doctrine et du rôle de l’Église dans l’État.
  • Les Églises réformées en France

    C’est le synode de Paris en 1559 qui fixe l’organisation des Églises réformées de France d’après des propositions de Jean Calvin.
  • Le culte et les sacrements chez les réformés

    Le centre du culte réformé est la prédication sur un texte biblique. C’est pendant le culte que sont célébrés les baptêmes, et quatre fois par an, la cène.
  • Être protestant en France au XVIe siècle

    Dans la seconde moitié du XVIe siècle, de nombreuses Églises réformées se constituent en France . Le catéchisme et la discipline calviniste y modèlent un nouveau type d’homme : le protestant.

Parcours associés

  • L’apparition de la Réforme en France

    Au début du XVIe siècle, l’Église est en crise morale et politique depuis deux siècles mais ne parvient pas à la surmonter. Dans le cadre de la Renaissance, l’humanisme apparaît,...
  • Le développement de la Réforme en France au XVIe siècle

    Au XVIe siècle, une réforme de l’Église catholique apparaît indispensable. Mais comment réformer ? Jusqu’où ? Des différences importantes apparaissent sur le rapport à Dieu, sur le salut et le pardon des péchés,...