Le culte et les sacrements
chez les réformés

Le centre du culte réformé est la prédication sur un texte biblique. C’est pendant le culte que sont célébrés les baptêmes, et quatre fois par an, la cène.

Le culte au temple

  • Lyon (69), intérieur du Temple de Paradis (1564)
    Lyon (69), intérieur du Temple de Paradis (1564) © Fonds B.P.U. Genève

Le dimanche, jour du Seigneur, les réformés ont l’obligation de cesser tout travail et de s’assembler pour entendre la Parole de Dieu et louer Dieu en français pour « un culte en esprit et en vérité ». Le lieu de rassemblement est le temple. L’usage est d’avoir deux services le dimanche.

Celui du matin suit la liturgie de Calvin. C’est le pasteur qui préside le culte dont le centre est la lecture de la Bible et la prédication sur les textes lus. De nombreux sermons de Calvin ont été conservés. L’assemblée chante à l’unisson les psaumes en vers de Clément Marot et de Théodore de Bèze.

Le service de l’après-midi, destiné aux adultes comme aux enfants, est consacré au catéchisme (celui de Calvin) avec présentation des vérités de la religion.

Les baptêmes des petits enfants, signes de l’entrée dans l’alliance de Dieu, sont célébrés par le pasteur à la fin du culte en présence de la communauté.

La cène est prévue quatre fois par an, conformément à la pratique de Genève : à Pâques, à la Pentecôte, en septembre et à Noël. Le pain et le vin sont distribués aux fidèles préalablement instruits de la signification de ce sacrement. Certains sont suspendus de la cène à cause de péchés scandaleux.

Le culte de famille

  • Famille protestante lisant la bible et chantant, vue au XIXe siècle
    Famille protestante lisant la bible et chantant, vue au XIXe siècle © S.H.P.F.

Une nouvelle pratique religieuse mise en honneur par Coligny et inscrite dans la discipline à partir de 1565 caractérise les réformés : le culte de famille matin et soir.

Le père de famille, rassemblant toute sa maison, dit une prière : il s’adresse à Dieu en le tutoyant. Il fait chanter un psaume et lit un chapitre de la Bible.

« Un jour, une question » avec Florence Blondon, pasteure au Temple de l'Étoile.

Bibliographie

  • Livres
    • CARBONNIER-BURKARD Marianne et CABANEL Patrick, Une histoire des protestants en France, Desclée de Brouwer, Paris, 1998

Notices associées

  • Jean Calvin (1509-1564)

    Une génération après Luther, le Français Jean Calvin est l’organisateur de la Réforme : organisateur de l’Église, de la doctrine et du rôle de l’Église dans l’État.
  • Théodore de Bèze (1519-1605)

    Théodore de Bèze est un des personnages les plus importants du courant réformé.  Il soutient Calvin et succède à celui-ci comme modérateur (président) de la Compagnie des pasteurs de Genève....
  • Gaspard de Coligny (1519-1572)

    Gaspard de Coligny, de la puissante famille des Châtillon, se trouve très naturellement au service des rois de France. Pourtant, après avoir été capturé au siège de Saint-Quentin, il se...
  • Clément Marot (1496-1544)

    Célèbre poète français du XVIe siècle, Clément Marot met en vers des psaumes de la Bible qui seront chantés dans toute la France et seront le point de départ du célèbre...
  • Réformes : les débats théologiques au XVIe siècle

    Le désir de réformer l’Église est très répandu en Europe au XVIe siècle, mais il n’y a pas accord sur les changements à promouvoir : comment réformer, jusqu’où ? Le Royaume...
  • L'organisation des Églises

    D’abord non institutionnalisées, des Églises réformées se constituent progressivement dans le royaume de France à partir de 1555 sur le modèle voulu par Calvin depuis Genève.
  • Être protestant en France au XVIe siècle

    Dans la seconde moitié du XVIe siècle, de nombreuses Églises réformées se constituent en France . Le catéchisme et la discipline calviniste y modèlent un nouveau type d’homme : le protestant.

Parcours associés