Artistes protestants, gravure

De nombreux artistes de confession protestante s’illustrent dans l’art de la gravure.

La Réforme poursuit la tradition médiévale de l’illustration de la Bible ; mais, à la différence des bibles catholiques, somptueusement enluminées car destinées aux personnalités civiles et religieuses, on recherche pour les bibles protestantes la plus grande diffusion donc le moindre coût et, quand il y a des gravures, elles sont en noir et blanc. On retient, par exemple, le nom d’Abraham Girardet (1764-1823) pour l’édition Ostervald de 1779, la principale édition protestante de la Bible pendant près de deux siècles.

Dans le domaine profane, il faut signaler, en 1568, la série de Tortorel et Perissin, décrivant, du côté protestant, les atrocités des guerres de religion. Cette série a un succès considérable, à une époque où peu de gens savent lire. Elle est rééditée jusqu’au XIXème siècle.

Citons également au XVIIème siècle Abraham Bosse (1604-1676), célèbre pour ses illustrations du Nouveau Testament et de la vie quotidienne des protestants. À noter au XIXème des gravures religieuses d’après Pierre-Antoine Labouchère (1807-1873) – ses tableaux sont gravés tout au long du XIXème par différents artistes, leurs gravures connaissant une grande diffusion – ou Eugène Burnand (1850-1921).

Commencer le parcours

Commencer le parcours