Collet-de-Dèze (Lozère)

Le temple de Collet-de-Dèze est le plus ancien temple de France. Dès 1566, le protestantisme s’implante dans cette vallée du Gardon.

Un temple lié à l'Édit de Nantes

Les cultes se déroulent à l’église paroissiale dans la grande salle du château, ou les cuisines du bourg, jusqu’à l’Édit de Nantes. Mais les réformés veulent leur temple.

Des matériaux de construction originaux

  • Schéma du pavement d'origine du temple du Collet de Dêze (48)
    Schéma du pavement d’origine du temple du Collet de Dêze (48) © Collection privée

En 1646, le temple de Collet-de-Dèze est construit en matériaux de quartz et de schistes retirés du Gardon. Le bâtiment repose sur la roche du sol ; la salle mesure 15 m de long sur 10,50 m de large.

Le temple est couvert par un toit à deux pentes surmonté d’un clocheton.

A l’intérieur, un grand arceau central en plein cintre repose sur deux murets de 2,30 m de large et 2,70 m de long. Des bancs pour les anciens sont disposés sur l’élèvement intérieur. Le sol est réalisé en galets de rivière formant un remarquable décor géométrique.

Le temple échappe à la destruction

  • Intérieur du temple de Collet-de-Dèze (48)
    Intérieur du temple de Collet-de-Dèze (48) © Reymond

Dès 1661, un décret stipule que tous les temples construits après l’Édit de Nantes doivent être détruits. Le temple de Collet-de-Dèze y échappe jusqu’à la Révocation.

À la Révocation, peut-être sur intervention de la marquise de Portes, l’édifice est sauvé parce qu’il devient « la nouvelle chapelle de la mission catholique ».

Il résiste ensuite aux tourments des XVIIIe et XIXe siècles. À la Révolution, il appartient toujours aux Conti, descendants de la marquise de Portes. Il est confisqué en 1797, puis racheté par les protestants de Collet-de-Dèze. Il subit quelques modifications au XIXe siècle (construction d’une tribune en chêne et d’un escalier) mais il est parvenu intact jusqu’à nous et représente l’architecture très particulière des temples cévenols.

Collet-de-Dèze (Lozère)

Collet-de-Dèze

Itinéraire vers ce lieu

Bibliographie

  • Livres
    • DUBIEF Henri et POUJOL Jacques, La France protestante, Histoire et Lieux de mémoire, Max Chaleil éditeur, Montpellier, 1992, rééd. 2006, p. 450
    • HUGON André, Le Temple et l’histoire de la paroisse réformée du Collet de Dèze, Éditions Henri Peladan, Uzès, 1975
    • LAURENT René, Promenade à travers les temples de France, Les Presses du Languedoc, Millau, 1996, p. 520
    • REYMOND Bernard, L’architecture religieuse des protestants, Labor et Fides, Genève, 1996

Notices associées

  • L'Édit de Nantes (1598)

    C’est l’acte majeur du roi Henri IV car il institue la coexistence religieuse entre catholiques et protestants et impose la paix en France après 36 ans de guerre civile.