Société d’études
du méthodisme français

Des millions de personnes de par le monde suivent encore les méthodes de John Wesley, qui est considéré par beaucoup comme un grand réformateur et qui a dit : « Ma paroisse, c’est le monde entier. »

Buts de la Société

  • Charles Cook
    Charles Cook (1787-1858) © Collection privée

Fondée à Montpellier en novembre 2011, la Société d’études du méthodisme français (SEMF) souhaite faire connaître les résultats des recherches les plus récentes sur le méthodisme francophone, mais aussi créer des liens entre les descendants des pasteurs ou des laïcs membres de l’Église évangélique méthodiste avant son rattachement en grande partie à l’Église réformée de France en 1939.

De plus, la SEMF travaille adossée à l’Institut protestant de théologie (IPT) de Montpellier, et peut conserver elle-même les documents méthodistes dans la bibliothèque de l’IPT. La SEMF attend beaucoup des réponses que lui donneront ses correspondants à ses questions et à ses recherches documentaires. Le résultat sera surtout de participer, avec tous les chercheurs qui étudient le Réveil en France au XIXe siècle, à mieux faire connaître ces « vaillants évangélistes » qu’étaient les pasteurs méthodistes et l’apport du méthodisme dans le protestantisme français renaissant.

L’association se donne ainsi pour buts de :

  1. Collecter, archiver, mettre à disposition des chercheurs, tous objets et documents relatifs à l’étude du méthodisme français et à tout ce qui s’y rapporte ;
  2. Mettre en relation les chercheurs qui étudient le méthodisme français, et ceux qui œuvrent dans les domaines ayant un rapport avec lui ;
  3. Permettre la mise à la disposition du public, par tous les moyens autorisés, le résultat des recherches effectuées dans le domaine des études du méthodisme français et dans tous les domaines ayant un rapport avec ces études ;
  4. Relier les études du méthodisme français à celles d’autres méthodismes dans le monde ; le vocable « méthodisme français » se référant prioritairement à l’œuvre des différentes branches issues du mouvement méthodiste et présentes en France et dans l’espace francophone à partir de 1791. Le domaine d’étude de l’association peut être étendu à d’autres régions et ramifications en lien avec le méthodisme en France.

Depuis 2012, la SEMF organise une journée d’étude dont elle publie les Actes, et offre à ses adhérents un bulletin bisannuel.

Auteur : Société d'études du méthodisme français

Bibliographie

  • Sites
    • Site de la Société d’études du méthodisme français | Lien

Notices associées

  • Le méthodisme

  • Influences piétiste et méthodiste en France au XIXe siècle

    Il ne fait pas de doute que ce sont les mouvements du Réveil qui ont dominé le renouveau du protestantisme français pendant la première moitié du XIXe siècle, tant dans...
  • Le protestantisme en Écosse

    L’Église d’Écosse est une Église réformée, fondée en 1560 à l’initiative de John Knox et inspirée du modèle presbytérien calviniste. Lorsque les souverains d’Écosse deviennent rois d’Angleterre, ils essayent d’aligner...
  • Le Protestantisme en Angleterre

    La Réforme s’établit peu à peu en Angleterre à la suite d’une décision politique et après quelques revirements qui sont le fait des souverains. L’Église d’Angleterre devient sous Élisabeth Iere...
  • Les Réveils

    Les Réveils du XIXe siècle s’inscrivent dans le contexte du romantisme. Ils mettent en place une piété plus existentielle et sentimentale, « réveillée » par rapport à une foi jugée affadie ou routinière.
  • L'Institut Protestant de Théologie

    L’Institut Protestant de Théologie, créé en 1972, regroupe dans une structure commune les facultés de théologie protestante de Montpellier et de Paris. Son principal propos est la formation aux divers...