Maison d’Alibert (6 place du Châtelet)

  • Maison d’Alibert, 6 place du Châtelet © Crédit photographique : Fab 5669, sous licence Creative commons, 2017-07-29 Monumentum.

Jean d’Alibert, marchand protestant orléanais à l’époque des guerres de Religion, habite une magnifique bâtisse Renaissance où se tient le marché à la volaille.

C’est dans sa maison que se tiennent les assemblées des protestants, dont la première a lieu en novembre 1564.

Construit dans les années 1560 à l’emplacement d’une maison médiévale, le logis en reprend le plan et les proportions. Le corps de bâtiment sur rue présente une façade principale haute et étroite, dotée d’une porte avec son imposte, ainsi que les petites fenêtres du cabinet au-dessus. La façade en pierre montre une ordonnance similaire des étages. Les étages sont réservés à l’habitation. La richesse de son décor témoigne de l’opulence du propriétaire qui occupe plusieurs fonctions importantes à l’époque où la Réforme s’est implantée à Orléans : arcs en plein-cintre, baies géminées, pilastres et cartouches. Au rez-de-chaussée, une boutique et un couloir latéral profonds donnent sur une petite arrière-cour. La maison abrite aujourd’hui un commerce.

Bibliographie

  • Livres
    • Marie-Luce Demonet, David Rivaud (sous la direction de), Orléans. Une ville de la Renaissance, Musée des Beaux-Arts d’Orléans, Orléans, 2009

Notices associées

Parcours associés

  • Promenade dans l’Orléans protestant

    Depuis 1306, Orléans est dotée d’une université connue dans toute l’Europe. Depuis le XIVe siècle, l’université d’Orléans s’impose avec Bologne comme la principale université de droit romain en Europe. Les...