Le massacre de Wassy (1562)

Les protestants font partir les guerres de religion du massacre de Wassy, alors que les catholiques considèrent, comme point de départ, l’attaque d’Orléans par Louis de Condé.

L'Édit de janvier

  • Massacre de Wassy (52) le 1er mars 1562
    Massacre de Wassy (52) le 1er mars 1562 © B.P.U. Genève

Le 17 janvier 1562 est promulgué, à l’issue d’un conseil du roi élargi, l’Édit de janvier. Il est un signe de tolérance de la part du roi, mais limité et provisoire (dans l’attente d’une décision du concile de Trente). L’édit accorde aux protestants le droit de s’assembler publiquement pour célébrer leur culte dans les faubourgs des villes et à la campagne.

Les protestants acquièrent ainsi une existence légale, quoique temporaire, ce qui n’est pas négligeable.

Le duc François de Guise et nombre de catholiques sont totalement opposés à la mise en application de cet édit.

Le massacre de Wassy

À Wassy, ville champenoise, un culte réformé est célébré le 1er mars dans une « grange » qui se trouve vraisemblablement à l’intérieur des remparts donc en contravention avec l’édit de janvier. Le duc de Guise passe, avec une escorte, dans la ville qui fait partie de ses terres. D’altercations en violence, la dispute dégénère en massacre. L’attaque de la « grange » fait une cinquantaine de morts, dont des femmes et des enfants, et plus de 150 blessés chez les protestants.

Les protestants parlent de préméditation et voient dans ce massacre le début des guerres de religion. Pour les catholiques, c’est l’attaque d’Orléans par le prince Louis de Condé, le 2 avril 1562, qui en marque le point de départ.

Le massacre de Wassy (1562)

Avancement dans le parcours

Notices associées

  • Musée protestant de la grange de Wassy

    Le dimanche 1er mars 1562, le Duc de Guise, après s’être rendu à la messe à Wassy, força la porte de la grange dans laquelle un millier de protestants non...
  • L'essor du protestantisme en France (1520-1562)

    Les idées de Luther se répandent en France à partir de 1520. Les autorités font barrage de leur mieux. À partir de 1540, sous l’influence de Jean Calvin, une nouvelle...
  • Le Colloque de Poissy (1561)

    Pour éviter la guerre civile entre catholiques et protestants, Catherine de Médicis réunit à Poissy des théologiens des deux partis. Mais c’est un échec.
  • La Conjuration d'Amboise (1560)

    Le parti réformé tente de s’emparer de la personne du roi pour le soustraire à l’influence des Guise.
  • L'affaire des placards (1534)

    Des tracts injurieux pour l’Église catholique sont affichés à Paris, en province et même devant la chambre du roi. Le roi déclenche la répression.

Parcours associés