La Réforme luthérienne

Martin Luther initie un mouvement de réforme aussi bien des pratiques que de la doctrine de l’Église. Il ne voulait pas créer une Église nouvelle. Mais devant le refus de Rome, il se résigne à une rupture qu’il n’avait pas souhaitée.

La révolte de Luther

  • Luther affichant ses thèses à Wittenberg
    Luther affichant ses thèses à Wittenberg © S.H.P.F.

En 1517, Luther déclenche un mouvement de Réforme en affichant ses 95 thèses contre les indulgences. Grâce à l’imprimerie, ses thèses vont circuler largement en Europe. S’appuyant sur le Nouveau Testament, il veut non seulement corriger les abus de l’Église catholique, mais aussi sa doctrine. Il veut supprimer ou corriger tout ce qui est contraire aux enseignements du Nouveau Testament. Il veut réformer profondément l’Église existante. Parce que le pape refuse de l’entendre et l’excommunie, il se résigne à une rupture qu’il n’a pas souhaitée.

Les 95 thèses contre les indulgences. Entretien avec Marc Lienhard (6:37 min)

L'Église luthérienne

Ainsi naît une nouvelle Église qui, en Allemagne, se nomme Église évangélique, car elle se veut un retour à l’Évangile.

La nouvelle doctrine est résumée dans les deux catéchismes de Luther de 1529 et dans la confession d’Augsbourg, qui est l’œuvre de son collaborateur Philippe Melanchton.

La messe est profondément modifiée. Elle est célébrée en allemand et non plus en latin reposant sur :

  • la prédication de l’Évangile,
  • le chant des cantiques (Luther en compose plusieurs),
  • la cène ou communion, sous les deux espèces : pain et vin.

Il n’y a plus de culte de la Vierge, des saints ou des morts.

L'expansion du luthéranisme

Dans l’empire germanique, la Réforme luthérienne se répand au nord de l’Allemagne dans les états des princes qui l’adoptent et dans de nombreuses villes.

Luther sollicite l’appui des princes pour planter l’Église nouvelle et veiller au bon déroulement du culte.

La Réforme luthérienne se répand aussi au Danemark et en Norvège, ainsi qu’en Suède. où se constituent de véritables Églises nationales, sous l’impulsion des souverains.

Une vidéo produite dans le cadre de Protestants 2017. Réalisation et montage : Emeline Ferron. Production : Fondation Bersier

Bibliographie

  • Documents

Notices associées

  • Philippe Melanchthon (1497-1560)

    Philippe Melanchthon est un théologien humaniste qui adopte les idées de Luther et collabore à la traduction de la Bible. Il rédige la confession d’Augsbourg pour défendre le point de...
  • La confession d'Augsbourg (1530)

    Rédigée par Philippe Melanchthon pour la diète d’Augsbourg de 1530, cette confession de foi repose sur l’Écriture et la tradition des premiers siècles de l’Église. Elle exprime la pensée théologique...
  • Martin Luther (1483-1546)

    Martin Luther fonde sa théologie sur la Bible et non sur les dogmes. En se référant à l’épître de Paul aux Romains, il affirme que le salut provient de la...
  • Martin Luther dans la vie publique

    L’enseignement de Luther, ses écrits, ses prédications ont immédiatement un grand rayonnement. Après l’affichage des 95 thèses, puis la condamnation du théologien par le pape, beaucoup de ses compatriotes –...
  • Martin Luther, sa théologie

    Luther a fondé sa théologie sur la Bible et particulièrement sur l’épître de Paul aux Romains pour ce qui concerne le salut par la grâce de Dieu et non par...
  • Martin Luther, son œuvre écrite

    Martin Luther est l’auteur d’une œuvre écrite considérable. Tout au long de sa vie, Luther a publié des écrits théologiques. Ses engagements l’ont aussi conduit à rédiger des écrits politiques...
  • Martin Luther, traducteur de la Bible

    Dès 1517, Martin Luther entreprend la traduction des psaumes en langue allemande. C’est en 1521, alors qu’il est enfermé à la Wartburg, qu’il commence la traduction du Nouveau Testament. Cette...
  • Les 95 thèses de Luther

    Le 31 octobre 1517, Martin Luther publie ses 95 thèses contre les Indulgences, c’est l’origine du schisme dans l’Église, qui donne naissance à la Réforme. Les idées de Luther se...
  • Luther, lecteur de la Bible

    Avant la Réforme, la lecture de la Bible était principalement liturgique et communautaire. Elle se faisait en latin. Avec la Réforme, cette pratique évolue : par l’importance attachée à la prédication,...

Parcours associés