Château de l’Isle, Saint-Denis-en-Val (à cinq kilomètres d’Orléans)

  • Les ruines du château de l'Isle à Saint-Denis-en-Val dans le Loiret © Bourdon Blanc/Wikimedia Commons

En 1530, Jacques Groslot construit le château de l’Isle sur l’île aux Bourdons, aujourd’hui disparue, située dans l’enclave de la paroisse de Chécy. En 1535, le roi François Ier autorise Groslot à construire un pont levis.

Cette demeure, inscrite au titre des monuments historiques, fut maison de campagne, lieu de refuge et de prêche huguenot de la famille Groslot. Edifié à la même époque que l’hôtel Groslot, à Orléans, c’est l’un des lieux de mémoire du protestantisme local pendant les guerres de religion, avant d’être détruit par une crue de la Loire en 1866.

Son fils, Jérôme Groslot, Bailli d’Orléans, participe aux luttes pour le triomphe de la Réforme, en ouvrant son château à ses coreligionnaires. En 1570, condamné pour crime de lèse-majesté, Jérôme Groslot est autorisé par Charles IX à tenir un prêche dans son château de l’Isle. Il périt à Paris en 1572 lors de la Saint-Barthélemy. Le château de l’Isle est le théâtre du massacre de huguenots orléanais.

Bibliographie

  • Livres
    • Marie-Luce Demonet, David Rivaud (sous la direction de), Orléans. Une ville de la Renaissance, Musée des Beaux-Arts d’Orléans, Orléans, 2009

Notices associées

Parcours associés

  • Promenade dans l’Orléans protestant

    Depuis 1306, Orléans est dotée d’une université connue dans toute l’Europe. Depuis le XIVe siècle, l’université d’Orléans s’impose avec Bologne comme la principale université de droit romain en Europe. Les...